Les conseils santé

Que sont les perturbateurs endocriniens, où en trouve-t-on et quels sont les risques ?

Nous entendons de nos jours de plus en plus de substances et matériaux accusés d’être des « perturbateurs endocriniens », mais que cela signifie-t-il vraiment ?

  • Qu’est ce qu’un perturbateur endocrinien ?

  • Les perturbateurs endocriniens (PE) sont « des substances chimiques d’origine naturelle ou artificielle étrangères à l’organisme qui peuvent interférer avec le fonctionnement du système endocrinien et induire ainsi des effets délétères sur cet organisme ou sur ses descendants ».
Source : https://www.cancer-environnement.fr/274-Perturbateurs-endocriniens.ce.aspx

Le système endocrinien comprend une multitudes d’organes qui vont secréter des hormones. Sont considérés comme tel : la thyroïde, l’hypophyse, les ovaires, les testicules, le pancréas etc.

On parle de perturbateur endocrinien lorsque ces substances vont perturber le fonctionnement de ce système via des modifications physiologiques indirectes en :

  • Modifiant la production naturelle de nos hormones.
  • En bloquant l’action des hormones naturelles.
  • Ou encore en imitant l’action de ces hormones naturelles et en se substituant à elles.
  • Où trouve-ton ces perturbateurs endocriniens ?

On distingue 2 sources principales :

  • Dans l’environnement : dans l’eau et dans l’air avec les pesticides, les traces de médicaments, etc.
  • Dans notre environnement quotidien : dans les cosmétiques, les vêtements, les produits d’entretien, le mobilier, notre alimentation, etc.
  • Les principaux perturbateurs endocriniens :

  • Bisphénol A (BPA)
  • Parabènes
  • Phtalates
  • Organochlorés comme de DDT, le Chlordécone etc.

Voici un tableau reprenant les principaux perturbateurs endocriniens :

Famille chimique Sources potentielles Exemples
Phtalates Plastiques, cosmétiques Dibutyl phtalate
Alkylphénols Détergents, plastiques, pesticides Nonylphenol
Hydrocarbures aromatiques polycycliques Sources de combustion: fumée de cigarette, émission des moteurs diesels, incendies Benzo(a)pyrène
Polychlorobiphényles Transformateurs électriques PCB, Arochlor
Anciens pesticides Résiduels de stockage, pollution rémanente DDT, Dieldrine, Chlordane
Autres pesticides Agriculture, nettoyages urbains, jardins particuliers Atrazine, Ethylène thiourée, Heptachlor, Lindane, Malathion
Retardateurs de flamme Mousses pour les mobiliers, tapis, équipements électroniques Polybromodiphényles (PBDE)
Dérivés phénoliques Désinfectants, plastiques, cosmétiques Bisphénols A, Parabens, Halogéno-phénols
Source : Expertise collective AFSSET INSERM, 2008: Cancer et environnement.
Source : https://www.cancer-environnement.fr/274-Perturbateurs-endocriniens.ce.aspx#Les_perturbateurs_endocriniens_dans_l_environnement
  • Estimer les dangers des perturbateurs endocriniens :

L’estimation des effets nocifs des perturbateurs endocriniens n’est pas une mince affaire, et il convient avant de parler des dangers de ces derniers, de prendre en compte que de nombreux facteurs entrent en jeu pour réaliser cette dernière. Elle dépend de nombreux critères : nombre d’exposition, de la période d’exposition (in utero, puberté etc.), de l’intensité, du nombre de substances auxquelles on a été exposé etc.

Tableau-Endocrinien

Source : http://www.inrs.fr/risques/perturbateurs-endocriniens/effets-sur-la-sante.html

Le premier défi se rapporte aux doses d’exposition à ces substances : les effets d’une exposition à une dose forte ne sont pas forcément les mêmes que ceux associés à une exposition chronique à dose faible. Il devient alors difficile de faire des extrapolations d’une dose à l’autre. Il est possible que même si une exposition à une dose unique d’un produit soit sans risque pour l’organisme, la répétition de cette exposition au cours du temps puisse perturber le système hormonal. Et le délai d’apparition des effets délétères des perturbateurs endocriniens, parfois prolongé, complique encore l’analyse !

Source : https://www.inserm.fr/information-en-sante/dossiers-information/perturbateurs-endocriniens

A ce stade, il convient toutefois de préciser que la plupart des substances qualifiées de perturbateurs endocriniens sont le plus souvent seulement suspectées d’avoir ce type d’activité. Il existe en effet très peu de perturbateurs endocriniens avérés à ce jour. Cela est dû à la grande difficulté de démontrer qu’un composé exerce sa toxicité par la perturbation du système endocrinien. Cette toxicité découle souvent d’effets à long terme, qui peuvent n’apparaître que lorsque l’exposition a eu lieu à des moments précis du développement.

Source : https://www.inserm.fr/information-en-sante/dossiers-information/perturbateurs-endocriniens
  • Quels sont les risques et les dangers de ces perturbateurs endocriniens ?

A ce jour, il s’agit principalement de suspicions quant à la liaison entre les perturbateurs endocriniens et les maladies.

  • Le rôle de plusieurs substances PE est à ce jour suspecté dans l’apparition de cancers hormonaux-dépendants (cancer du sein, de l’utérus, de la prostate et des testicules), mais les données actuellement disponibles ne permettent pas de confirmer ce lien.
Source : https://www.cancer-environnement.fr/274-Perturbateurs-endocriniens.ce.aspx#Difficult%C3%A9s%20m%C3%A9thodo

Ces derniers, même si le lien causal n’est pas encore avéré, pourraient jouer un rôle dans diverses maladies tels que:

  • Les cancers : du sein, de l’utérus, de la prostate etc.
  • Les affections des systèmes reproducteurs : anomalies de l’ovaire, baisse de la testostérone etc.
  • Les anomalies du développement : prématurité, troubles du comportement etc.

Le programme national de recherche sur les perturbateurs endocriniens est en marche depuis 2005, et les recherches continuent. Retrouvez plus d’informations ici. 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s