Les conseils santé

Pigmenter, texturer, intensifier… les additifs alimentaires présentent-ils un risque pour notre santé?

Les différentes familles d’additifs

Colorants, antioxydants, conservateurs, agents de texture, autant de substances d’origine naturelle ou synthétique qui composent les additifs alimentaires et dont le but est d’intensifier des saveurs, de modifier des couleurs ou encore d’augmenter la durée de consommation d’un produit.

Substance naturelle ou chimique ajoutée dans les aliments dans un dessein scientifique ou technique précis.

Source : https://www.larousse.fr/encyclopedie/medical/additif_alimentaire/10954

Il n’y a que très peu d’aliments qui ne contiennent pas d’additifs appartenant à ces quatre principales familles classifiées de E 100 à E 500 : E correspondant à « Europe » :

  • de E 100 à E 199 sont répertoriés les colorants chargés d’intervenir sur le visuel de l’aliment pour le rendre plus attrayant.

E 100 : Curcumine : pigment principal du curcuma d’origine végétale aussi nommé Safran des Indes notamment utilisé comme jaune naturel pour colorer le beurre, le fromage, les pâtisseries, les confiseries ou encore les biscuits.

E 120 : Cochenille : pigment laqué rouge profond obtenu par mordançage d’un colorant extrait de cet insecte, notamment utilisé pour colorer certains yaourts, certains alcools, les fruits confits, le tarama ou encore les vinaigres.

E 150 : Caramel : pigment brun d’origine végétale notamment utilisé pour colorer certains alcools, les confiseries, les soupes ou encore les saucisses.

  • de E 200 à E 299 sont référencés les conservateurs chargés de limiter toute altération d’un aliment (fermentation, putréfaction, prolifération de bactéries et moisissures).

E 230 : Diphényle : conservateur de synthèse autorisé sous certaines conditions en France avec étiquetage obligatoire, utilisé sur des agrumes et des fruits.

E 260 : Acide acétique et sels : conservateur et régulateur de l’acidité. D’origine synthétique ou végétale, il est utilisé dans le vinaigre et certains condiments.

E 290 : Anhydride carbonique aussi appelé dioxyde de carbone : muni de propriété de conservation, propulsion, carbonatation et gazéification, il est utilisé dans les boissons gazeuses.

  • de E 300 à E 399 sont regroupés les antioxydants chargés, comme leur nom l’indique, d’empêcher l’oxydation d’un aliment en luttant contre l’action du dioxygène de l’air sur ce dernier et ainsi sa contamination par des micro-organismes : agents pathogènes à l’origine de diverses intoxications alimentaires.

E 303 : Acide diacétyl L-ascorbique : antioxydant de synthèse : utilisé dans les produits gras.

E 327 : Lactate de calcium : régulateur d’acidité et agent de traitement des farines notamment utilisé dans les confiseries, les fromages fondus, les flans ou encore les entremets.

  • de E 400 à E 499 sont catégorisés les agents de textures chargés d’améliorer et de stabiliser la consistance d’un aliment par gélification, émulsion, stabilisation et épaississement.

E 450 : Olyphosphates de sodium et de potassium : émulsifiant, stabilisant, régulateur d’acidité, agent levant et de rétention d’eau notamment utilisé dans les produits de salaison et les fromages fondus.

E 480 : Ester stérols de l’acide lactique et stéarique : émulsifiant et mouillant notamment utilisé dans les pâtisseries et le chocolat.

Les arômes qu’ils soient naturels ou artificiels ne sont pas des additifs. Ils font par ailleurs l’objet d’un étiquetage obligatoire.

La chimie du beau et du bon

Si certains additifs sont totalement exempts de risques, tels ceux cités ci-dessus, d’autres font l’objet de controverses parce que jugés dangereux pour la santé. Les étiquettes présentes sur les produits ont pour rôle de vous renseigner sur les substances contenues à l’intérieur de ceux-ci. Bien s’informer sur la dangerosité des additifs alimentaires c’est se protéger des risques.

  • Les colorants

La couleur est l’un des premiers éléments attractifs d’un produit alimentaire, capable d’influer sur notre comportement. Une importante stratégie de communication visuelle est tissée autour des bonbons et des confiseries largement consommés par petits et grands. La perception d’une couleur agit sur notre volonté d’acquérir un produit, sur notre plaisir à déguster un aliment attrayant et sur notre mémoire visuelle qui déclenchera un potentiel rachat de ce même produit.

Les bonbons et les confiseries sont pourvus de nombreux colorants industriels qu’il faut pourtant éviter, et que les enfants ingèrent, parce que déclencheurs d’hyperactivité et de troubles comportementaux.

  • Les conservateurs

Les parabens forment une famille de conservateurs très utilisés dans l’industrie agroalimentaire et luttent contre la prolifération de champignons et de bactéries. Ils provoqueraient des perturbations au niveau du système endocrinien et reproductif en agissant sur les hormones féminines et engendreraient le développement de cancers comme le cancer du sein. Retrouvez notre article sur les perturbateurs endocriniens en cliquant ici.

Les nitrates et nitrites sont naturellement présents dans les aliments comme les légumes ou l’eau, puisque présents dans le sol. C’est aussi eux qui confèrent au jambon, lors de sa fabrication, cette couleur rose si particulière. Or, les nitrates soumis à des conditions de forte chaleur ou de conservation prolongée se muent en nitrites considérés comme à risque pour la santé. Les nitrites peuvent se transformer en acide nitreux au contact d’un milieu acide comme celui de l’estomac et en grande quantité, ils peuvent se fixer à l’hémoglobine et limiter le transport d’oxygène vers les tissus de notre organisme.

  • Les phosphates

Le phosphore présent dans l’organisme sous forme de phosphate est une minéral chargé du bon fonctionnement du métabolisme osseux, du système nerveux et des cellules. Les additifs alimentaires comportant du phosphate peuvent engendrer des risques cardiovasculaires et rénaux et des troubles neurologiques et respiratoires du fait de sa capacité à ralentir l’absorption du calcium. Ils sont présents dans les boissons gazeuses type sodas, les laitages, la charcuterie, les viandes, etc…

  • Les émulsifiants

Les émulsifiants sont des substances capables de mélanger de l’eau avec des corps gras pourtant initialement non miscibles. Ils sont utilisés dans l’industrie agroalimentaire pour texturer certains aliments tels que les produits laitiers. L’équilibre de la flore intestinale se trouverait perturbé par ce procédé chimique altérant la barrière microbienne et engendrant ainsi des risques d’allergies, d’inflammation, de diabète ou encore de développement de cancers.

Critères d’autorisation d’un additif

Vous l’aurez compris, la mention « Sans colorant ni conservateur » présente sur de nombreux produits n’est pas gage d’absence d’additifs alimentaires. Il faut parfois se méfier des subtilités du marketing et de la communication.

Un additif n’est autorisé en alimentation humaine que s’il ne fait pas courir de risque au consommateur aux doses utilisées. Mais la preuve de leur innocuité ne suffit pas. Pour pouvoir être utilisée, une substance doit aussi faire la preuve de son intérêt. Ainsi, les additifs alimentaires ne sont approuvés que si : 

  • L’effet technologique revendiqué peut être démontré,
  • Leur emploi n’est pas susceptible de tromper le consommateur.
Source : https://www.anses.fr/fr/content/le-point-sur-les-additifs-alimentaires

Malgré la multiplication de controverses autour des additifs alimentaires, tous n’ont pourtant pas d’effets sur notre santé. L’association UFC-Que Choisir dont le but est d’informer, de conseiller et de défendre les consommateurs, a élaboré « une grille d’appréciation des additifs alimentaires autorisés, des plus acceptables à ceux qu’il faudrait éviter » qui pourra vous aider à évaluer les risques contenus dans les additifs que vous consommez.

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s