Les conseils santé

Cybercondrie : la tentation à portée de clics

  • Qu’est-ce que la cybercondrie ?

Le terme « cybercondrie » a vraisemblablement été employé pour la première fois en 1999 par le Docteur Donald Capra, un immunologiste américain. Il désigne la tendance à rechercher un diagnostic médical sur Internet en pensant être atteint de maladies graves.

En quelques années seulement, Internet s’est imposé comme étant le principal vecteur d’informations et de communication, rendant accessible une quantité très importante de données plus ou moins vérifiées et fiables. Les encyclopédies 2.0, les forums, les blogs, les sites généralistes, etc… diffusent et vulgarisent un grand nombre d’informations notamment dans le domaine médical. De chez soi, en renseignant vos symptômes dans votre moteur de recherche, vous obtenez immédiatement un diagnostic, des conseils et des traitements possibles. Or, votre moteur de recherche ne peut remplacer votre praticien. Nombreux facteurs et paramètres entrent en ligne de compte lorsqu’il s’agit d’effectuer un diagnostic.

  • En un clic, comment attiser et entretenir une pathologie ?

Le risque de cette surabondance d’informations pour un cybernaute à la recherche d’un diagnostic rapide est de modifier son comportement face à ces symptômes (automédication, régime alimentaire, etc…) et d’en contracter de nouveaux mais également de se conforter dans l’idée d’une pathologie existante et d’attiser ses angoisses sur le sujet. Tout symptôme doit être mis en perspective avec certains facteurs (antécédents médicaux, environnement socio-professionnel, maladies héréditaires, etc…) avant établissement de tout diagnostic. Votre moteur de recherche ne peut remplacer les connaissances et l’approche clinique de votre praticien.

Au cours de son étude effectuée auprès de 300 soignants, la start-up 360 Médics a établi que 83% des patients reçus en consultation affirme avoir eu recours à l’autodiagnostic. Or, dans 85% des cas, la pathologie identifiée est erronée. S’engage alors tout un travail de déstructuration et de déconstruction de certitudes anxiogènes et le médecin doit veiller à ce que l’autodiagnostic de son patient n’interfère pas avec ses réels symptômes et fausse son approche clinique.

Alors au lieu d’effectuer une recherche sur votre moteur de recherche au risque de vous occasionner stress et anxiété, prenez plutôt rendez-vous 24h sur 24, 7 jours sur 7 avec votre praticien sur www.lesitedesmedecins.fr. Il sera plus à même de dresser un diagnostic adapté et de vous prescrire le bon traitement.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s